Injonctions de payer et de faire

Les procédures d’injonction de payer ou de faire sont des procédures simplifiées et non contradictoires permettant d’obtenir une injonction adressée, à l’initiative du créancier, par le juge au débiteur, lui ordonnant de payer une certaine somme à son créancier ou faire quelque chose au profit du créancier, ou de former opposition à l’ordonnance.

• La procédure d’injonction de payer peut se définir comme une procédure de recouvrement simplifié de certaines créances tendant à la délivrance d’un titre exécutoire. Elle se caractérise par la mise à l’écart du contradictoire dans la première phase de sa procédure.

Le système a été introduit en droit français par le décret-loi du 25 août 1937 sous le nom de « procédure simplifiée pour le recouvrement des petites créances commerciales » et a été inspirée par la Mahnverfahren germanique. La matière est aujourd’hui régie par les articles 1405 à 1425 du code de procédure civile.

pour en savoir plus:  voir l’onglet l’injonction de payer

• La procédure dinjonction de faire est une procédure d’injonction qui permet au créancier d’une obligation de faire d’obtenir du juge qu’il enjoigne à son débiteur de l’exécuter en nature, au terme d’une procédure gracieuse. Elle doit permettre de régler rapidement et simplement des petits litiges du droit de la consommation, lorsque le professionnel est tenu à l’égard du consommateur à une obligation de faire. Elle peut notamment être utilisée lorsque la valeur en litige est trop faible pour introduire une action en justice longue et coûteuse.

Elle a été introduite dans le droit français par le décret n°88-209 du 4 mars 1988 relatif aux petits litiges devant les tribunaux d’instance

pour en savoir plus: voir l’onglet injonction de faire

• La procédure d’injonction de payer européenne  est conçue pour le recouvrement des créances contractuelles transfrontalières des entreprises et a été instituée par le règlement (CE) n° 1896/2006 du Parlement et du Conseil du 12 décembre 2006.

pour en savoir plus: voir l’onglet le règlement des petits litiges européens